Tag Archives: adieu

Adieu Montreal

(Wrote June 13)

Il y aura bientôt, une mort. Une autre mort de moi- même. Dans une semaine, je vais partir de Montréal, et mon séjour ici finira. On peut dire que ce n’est pas grand-chose, puisque ne suis Torontois, et le voyage de Toronto à Montréal a besoin de peu de temps pour s’y rendre. Cependant il s’agit d’une mort quand même, un adieu éternel à mes expériences, à mes amis, et à toutes les petites et grandes chose auxquelles je m’habituais à Montreal à 24 ans.

La mémoire est quelque chose non-fiable, capricieuse et inconstante. Elle se souvient seulement de ce qui lui plaite, soit c’est des souvenirs heureux soit c’est des souvenirs pénibles. Pourtant même les souvenirs que la mémoire nous raconte ne sont pas fiables. À travers du brouillard d’oubli, ce n’est pas la vérité qui nous affronte, mais un passé difforme qui est toujours en muance. C’est un passé séduisant et infidèle, mais le brouillard s’épaissit et rend le passé introuvable, jusqu’à la disparition complète.

Le présent, si plein, si beau, se glisse doucement en s’éloignant, en se dissipant en morceaux insaisissables, comme le sable fin qui glisse tranquillement des mains.

(Wrote in June 17)

One by one we leave, we vanish, until I remain in a bustling city left only with the reverberations of the past, full of spectres who float around visible only to me. The world outside races on but I am left in the world of my memories, a world disintegrating.

Un adieu, un au revoir. It is a death that awaits the end of these adieus. I wait timidly, uncertain of what to express in the face of an approaching inevitability. What kind of adieu can pay homage to this death?

Every rencontre is a piece of myself left behind. And now the pieces are spread far and wide, a puzzle impossible to fit together and remake whole. I feel within a longing for fullness, a nostalgic cry that goes echoing on unanswered.

Adieu

Au revoir